Tournai vous vers l’Escaut

Elargissez votre vision du fleuve

Vous allez revivre en bord d’Escaut

Le forage des pieux a débuté sur le quai Saint-Brice

Pour que le futur mur de quai soit étanche et résiste à la pression du fleuve, sa structure sera composée d’un alignement de pieux de béton armé, profonds en moyenne de 15m. Une grue de 140 tonnes est arrivée à Tournai (du Panama où elle était employée pour les fondations d'une infrastructure portuaire) en fin de semaine dernière. Sa mission a démarré ce lundi : forer ces pieux larges de 1,3m et y descendre au fur et à mesure un tube de coffrage du même diamètre. 

Les pieux seront pourvus d’une armature métallique solidement ancrés dans le sous-sol calcaire. Ensuite, le tube de coffrage sera chaque fois ressorti de la fouille simultanément au coulage du béton. Au total, 219 pieux seront ainsi forés puis coulés, à un rythme quotidien de 2 ou 3 unités. Voici une image décrivant la procédure.

procédure pieux franki

  • La machine enfonce successivement plusieurs tronçons de tubage jusqu'à la profondeur souhaitée.
  • Elle fore ensuite dans ce tubage pour extraire les terres et ainsi réaliser un coffrage vide. 
  • Pour les pieux armés (un sur deux), elle creusera jusqu'à -17 mètres, c'est-à-dire jusqu'à s'ancrer d'au moins 3 mètres dans la roche calcaire du sous-sol. Une armature d'acier sera glissée dans ces pieux avant que le béton ne soit coulé. 
  • Pour les pieux non armés (un sur deux), elle creusera jusqu'à -13 ou -14 mètres. Le béton peut ensuite être coulé. 
  • Les pieux étant sécants, la machine procède par séquence : par exemple, les pieux 1, 3 et 5 (non armés) sont forés et coulés un premier jour ; ensuite, les pieux 2 et 4 (armés) le lendemain ou surlendemain, sont forés à la fa fois dans le sol et dans le béton encore un peu frais des pieux 1, 3 et 5. 

Voici un lien vers une vidéo des premières opérations.

Retour à la liste
#myfutureistournai